Crash du vol Tuninter 1153 : L’importance des check listes (vidéo 50 minutes)

800px-TuninterATR72Englishside

Le vol Tuninter 1153 décolle de Bari (Italie) à destination de Djerba avec à son bord quatre membres d’équipage tunisiens et 35 passagers de nationalité italienne à l’exception d’un mécanicien de la compagnie qui voyage comme passager et n’est pas en service durant le vol. Les deux moteurs s’éteignent à 15 h 24. « Les moteurs ont perdu leur puissance et j’ai été obligé d’amerrir » explique le commandant Chafik Gharbi — 25 ans d’expérience dont dix avec Tuninter — qui figure parmi les rescapés4. L’équipage contacte à 15 h 30 la tour de contrôle de l’aéroport de Palerme et demande à effectuer un atterrissage d’urgence.

L’autorisation est accordée mais l’appareil n’a pas le temps d’y arriver et le commandant amerrit selon un angle parfait de 9°, ce qui contribua à ce qu’il y ait autant de survivants. Néanmoins l’avion se scinde en trois en frappant la surface de la mer à 15 h 40, à une distance d’une vingtaine de kilomètres au nord-est des côtes du cap Gallo.

En ce début de week-end, je voulais partager avec vous le documentaire retraçant le crash du vol 1153. Celui-ci décrit l’importance de suivre les check-listes y compris pour le personnel le plus qualifié: dans le cas présent un pilote de ligne avec 25 ans d’expérience. Il décrit également l’importance des « poka-yoké » pour éviter de mixer des pièces lors du processus de fabrication (notamment l’assemblage). Je ne vous en dis pas plus …

Dans un précédent article, j’avais décrit une anecdote alors que je n’étais que jeune recrue pour un équipementier automobile. Un salarié s’était plaint à un directeur que les nouvelles check-listes instaurées faisait perdre du temps aux équipes et qu’il n’y voyait pas l’utilité : « Chacun sais ce qu’il doit faire … ». Le directeur avait évoqué l’exemple des pilotes de lignes : « Un pilote de ligne doit faire math sup / math spé, puis plusieurs années d’études avant de pouvoir piloter un avion. Pourtant aucun pilote, même des plus expérimentés, n’irai se plaindre qu’il connaît bien son travail que pour ne pas faire suivre une check-liste ». Ce jour là, ce directeur  avait convaincu en une seule métaphore son public … J’étais donc surpris de voir récemment un documentaire qui illustre si bien cet évènement.

La vidéo dure 50 minutes et est divisée en 4 parties. Une belle vidéo à voir ce week-end sur votre canapé 🙂

Pour les plus téméraires, voici la page wikipédia décrivant ce crash: http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_1153_Tuninter Lire la suite

10 livres pour réussir vos diagrammes de Gantt

Je reçois beaucoup de mails où l’on me demande les meilleures ressources bibliographiques pour créer de bons diagrammes de Gantt. Je tenterai d’y répondre à travers cet article.

Tout d’abord, il est important de noter qu’un diagramme de Gantt n’est qu’un outil à votre disposition pour :
– la gestion de projet
– l’organisation d’un planning en vue d’atteindre un objectif
– une représentation visuelle de tâches chronologiques
– …

En soit, il n’existe pas de livres à proprement parler traitant uniquement des diagrammes de Gantt.

Cependant, plusieurs ouvrages traitent de ce sujet directement tandis que d’autres vous fourniront des astuces d’organisation personnelle utiles lorsqu’il s’agira de mettre en oeuvre votre diagramme de Gantt.

Par ailleurs, et à mon sens, la difficulté avec les diagrammes de Gantt ne réside pas uniquement dans leur création mais également dans le suivi quotidien des tâches pour les faire avancer.

Je décomposerai donc les 10 meilleurs ouvrages utiles à la réussite de vos diagrammes de Gantt en deux familles :

Les 5 meilleurs livres pour la gestion de projet :

Gestion de projets de Robert Buttrick
Management de projet : Fondamentaux-Méthodes-Outils (lien externe)
Le kit du chef de projet par Hugues Marchat
Manuel de gestion de projet Par Jean-Yves Moine
La gestion de projet, Roger Aïm (lien externe)

Les 5 meilleurs livres pour l’organisation personelle :

S’organiser pour Réussir : Getting Things Done Par David Allen
Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, S. Covey
The Decision Book – Fifty Models for Strategic Thinking
Organisez-vous Par John Caunt
Apprendre à gérer son temps par Charline Licette

Les ouvrages liés à l’organisation personnelle sont des livres à absolument lire quelque soit votre niveau ou vos attentes en terme de gestion de projet.

Tandis que certains ouvrages liés à la gestion de projet requièrent un bagage en gestion de projet.

N’hésitez pas à partager avec moi votre propre point de vue à propos de ces livres (ou d’autres).

(Micro-article) Pour/Contre stand-up meeting

Récemment, le magazine Management consacrait un excellent article au sujet de la gestion du temps. Parmi les conseils cités, l’article recommandait de faire autant que possible les réunions débout (stand-up meeting).

Le concept consiste à présenter des indicateurs visuels accrochés à un tableau ou un mur. Ce type de réunions permet de focaliser l’attention de l’auditoire. Contrairement à des réunions classiques, les invités ne peuvent pas utiliser leurs PC portables ou smartphones pour envoyer des mails, ils sont beaucoup plus attentifs aux explications, le présentateur expose ces points de manière succincte (fini les longs powerpoints) puis les interventions (ou interruptions) sont limitées.

Personnellement je suis très favorable à ce type de réunions, bien entendu lorsque le sujet ci-prête (autant dire une grande majorité de nos réunions). Citons au passage que cette méthode, en ligne avec le principe des Obeya Room, a été l’un des principaux outils ayant conduit le benchmark du secteur automobile (Toyota) à réduire drastiquement ses délais de développement (référence : Toyota Way, Jeffrey Liker).  Le groupe PSA quant à lui c’est également engagé dans cette voie (cf. article : PSA annonce la mise en place de « Obeya Room »).

[polldaddy poll=4645082]

Hamdi Ulukaya, la success-story hollywoodienne des yaourts Chobani

698815-hamdi-ulukaya-le-fondateur-et-pdg-de-la-marque-de-yaourts-chobani-dans-un-cafe-de-new-york-le-17-novMalgré que le sujet de cet article peut semblé éloigné du fil conducteur de ce blog, il existe un certains nombre d’enseignements très intéressants que nous pouvons tirer de la success story de Ulukaya. L’esprit d’initiative, l’entrepreneuriat, le rejet du statu quo et bien d’autres qualités que vous découvrirez à travers ce portrait.

Il ne lui a fallu que sept ans pour imposer sa marque dans les rayons des supermarchés américains. Hamdi Ulukaya, 42 ans, immigré turc, a fait de Chobani un mastodonte du yaourt, bousculant Danone et Yoplait.

Débarqué aux Etats-Unis avec 3.000 dollars en poche, son histoire est celle du rêve américain façon Hollywood.

Arrivé à New York de Turquie en 1994 pour faire des études d’anglais, Hamdi est né dans une famille de nomades un jour de «fin octobre» 1972 à Ilic en Anatolie. Comme nombre d’immigrés, il a la nostalgie du pays qu’il a quitté pour des raisons politiques. Un petit boulot d’étudiant dans une ferme dans la «vallée du yaourt» dans le nord de l’Etat de New York le convainc de rester.

«Les fermes, les champs, j’étais chez moi», se souvient Hamdi, inscrit alors dans un cursus de commerce à l’Université d’Albany, la capitale de l’Etat de New York.

Lire la suite

L’incendie qui a fait perdre trois milliards de dollars à Tesla

20131004-082735.jpgAujourd’hui une dépêche évoque un important incident qualité sur les berlines Tesla. L’une d’entre elles a pris feu et les photos saisissantes font en ce moment le tour des médias et des réseaux sociaux. Au delà de cet incident, pour l’instant isolé, c’est toute la réputation de la marque encore récente de Tesla qui est en jeu. Cette crise rappelle celle des Boeing 787 (Dreamliner) dont les batteries prenaient feu (un premier cas avait été recensé par la compagnie Japan Air Lines JAL).
La qualité est donc une dimension capitale et d’autant plus lorsqu’il s’agit de projet nouveaux.

Selon les analystes, les images de la voiture en feu risquent de devenir un cauchemar pour la communication du constructeur de la Silicon Valley , fondé par le milliardaire Elon Musk . Avant l’incident, le cours de Bourse de Tesla avait été multiplié par six en l’espace de neuf mois. Le titre, en baisse de 6% mercredi, perd encore 3,7% à 174 dollars à une heure de la clôture sur le Nasdaq, après un point bas de 168 dollars qui représentait une perte de capitalisation de près de trois milliards de dollars (2,2 milliards d’euros) en deux jours. Lire la suite

11 concepts pour développer votre leadership

11 Simple Concepts to Become a Better Leader

Une fois n’est pas coutume, je me permets de « rebloguer » un article en anglais sans traduction. L’article original a été publié par Dave Kerpen (CEO, Likeable Local, NY Times Best-Selling Author & Keynote Speaker) sur son profil Linked In : voici le lien vers l’article original. Dave Kerpen est également l’auteur de Likeable Business.

L’article est très intéressant … il faut non seulement le lire mais également se faire une auto-évaluation par rapport aux 11 concepts que Dave évoque : une sorte d’auto-critique pour trouver les voies à améliorer vers un meilleur leadership.

Being likeable will help you in your job, business, relationships, and life. I interviewed dozens of successful business leaders for my last book, to determine what made them so likeable and their companies so successful. All of the concepts are simple, and yet, perhaps in the name of revenues or the bottom line, we often lose sight of the simple things – things that not only make us human, but can actually help us become more successful. Below are the eleven most important principles to integrate to become a better leader: Lire la suite