(Revue de livre) Le cygne noir : La puissance de l’imprévisible

Quel est le point commun entre l’invention de la roue, Pompéi, le krach boursier de 1987, Harry Potter et Internet? Pourquoi ne devrait-on jamais lire un journal ni courir pour attraper un train? Que peuvent nous apprendre les amants de Catherine de Russie sur les probabilités? Pourquoi les prévisionnistes sont-ils pratiquement tous des arnaqueurs? Ce livre révèle tout des Cygnes Noirs, ces événements aléatoires, hautement improbables, qui jalonnent notre vie: ils ont un impact énorme, sont presque impossibles à prévoir, et pourtant, a posteriori, nous essayons toujours de leur trouver une explication rationnelle. Dans cet ouvrage éclairant, plein d’esprit et d’impertinence, Taleb nous exhorte à ne pas tenir compte des propos de certains « experts », et nous montre comment cesser de tout prévoir ou comment tirer parti de l’incertitude.

Je vous invite à voir quelques extraits de ce livre sur Amazon:


Consultez la fiche de ce produit sur Amazon.fr

Lire la suite

(Micro-article) Loi de Laborit : loi du moindre effort

Le principe de la loi de Laborit est le suivant: on a tendance à faire en premier les activités faciles et/ou agréables parce qu’elles sont plus motivantes. Laborit nous dicte de faire précisément le contraire : en nous débarrassant d’abord des tâches plus complexes ou ennuyeuses, on libère son cerveau pour la suite.

Organisez vous en conséquence :

– le matin, jusqu’à 11h, effectuez les tâches demandant le plus de concentration. Parcourez rapidement vos emails et répondez aux plus urgents. Laissez les moins urgents (càd ne nécessitant pas une action immédiate)  à plus tard.
– de 11h à 14h : lire/répondre aux email
– de 14h à 16h : effectuez des tâches que vous aimez et qui vous passionnent
– 16h et au-delà : cloturez votre journée en planifiant la journée du lendemain

Autres articles sur le net:

Avalez le Crapaud ! – Blog Gestion du stress – otherwp – 24/03/2011

 

Loi de Parkinson appliquée à la gestion de projet

« Tout travail tend à s’étaler de façon à occuper le temps qui lui est alloué »

Introduction à la loi de Parkinson:

Cette loi a été publiée pour la première fois en 1955 dans « The Economist » par C.N. Parkinson (1909-1993). Historien anglais ayant débuté sa carrière au sein de l’armée britannique avant de se consacrer à l’enseignement dans plusieurs universités au Royaume Uni, États-Unis, Malaisie et Singapour. Il rééditera plus tard cette loi dans son ouvrage intitulé « Les Lois de Parkinson (1958) ».

Lire la suite