Belgique. Caterpillar supprime 1 400 emplois.

Rate this post

20130301-072423.jpgBelgique. Caterpillar supprime 1 400 emplois. Le constructeur d’engins de chantier américain Caterpillar va supprimer 1 400 emplois sur 3 700 dans son usine belge de Charleroi, a annoncé jeudi la direction locale du groupe lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire.

Quelque 1 100 ouvriers et 300 employés administratifs du site de Gosselies sont concernés par ce «plan industriel» destiné à pérenniser l’usine au-delà de 2015, a expliqué l’administrateur délégué de Caterpillar Belgique, Nicolas Polutnik.

«A l’heure actuelle, l’usine fabrique principalement des machines destinées à l’Europe, un marché où les perspectives de croissance sont limitées et où le ralentissement économique qui persiste depuis plusieurs années déjà met sous pression l’industrie dans laquelle elle est active», a expliqué le groupe dans un communiqué.

«La structure de coûts de Caterpillar Gosselies est trop élevée. A l’heure actuelle, il serait moins coûteux d’importer des machines en Europe depuis d’autres usines du groupe que de les fabriquer à Gosselies», a-t-il ajouté. «Deuxième centre de production Caterpillar le plus important au monde», selon le site internet du groupe, cette usine est l’un des plus gros employeurs de Wallonie, une région où le taux de chômage est particulièrement élevé. Ce dernier s’élève à plus de 25% dans l’agglomération de Charleroi. La restructuration annoncée jeudi dépasse les craintes des syndicats, qui anticipaient une perte de quelque 800 emplois.

20130301-072437.jpg

Laisser un commentaire